Des poteries…

Publié par admin6043 le

Maintenant, je veux une poterie plus à l’image de ce que le temps a fait et fera de moi. Je veux une terre plus ordinaire, une terre qui porte le nom d’un lieu. Je veux un tour qui évolue lentement, qui se cherche, qui doute et qui finit par trouver la main du potier. Je veux les engobes fins et onctueux, qui couvrent tout en révélant les formes aux arêtes, qui marque le passage du feu, la teinte de la terre.Je veux les couleurs de la tradition qui résonnent en nous et je veux les autres pour me surprendre, je veux la couleur car nous sommes en pays vernissé. Mais je veux aussi le noir et blanc, je veux le transparent et l’opaque, je veux le grave et le gai, le contraste des formes et la curiosité d’apprendre. Je veux la noblesse du plomb lourd et dense, luisant au fond de la bassine, « la soupe épaisse » qui se transforme en or quand on le porte à bonne température. A la cuisson, je veux sa métamorphose en cristal étincelant et fluide comme de l’eau de source , je veux que cela coule et ruisselle. Je veux raconter une autre histoire que celle, consumériste, qui prédomine dans notre monde. Je veux des formes simples, préhensibles, utiles. Je veux trace de la main, odeur humaine,
Eau, terre, vent, feu. Je veux, je souhaite ardemment,
Je rêve,
J’essaie,
Je cherche,
Je fais.

Chassey-le-Camp, printemps 2017.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *